Tous nos conseils

Responsable communication & marketing dans une startup

Blog Single

Responsable communication & marketing dans une startup Retour d’expérience d’une jeune femme polyvalente et dynamique Spécialistes de l’oenologie et du e-commerce, Les Bouchons d’Anatole permettent à leurs clients de découvrir des vins originaux au fil des saisons. Depuis le lancement du site en mars 2015, la société poursuit sa croissance à grande vitesse. Portée par une équipe de trentenaires, l’aventure rassemble des passionnés du vin, curieux, gourmands et mus par l’esprit d’initiative.

Mathilde Aumersier s’occupe de la com’ pour Les Bouchons d’Anatole… entre autres !

Depuis mai 2016, Mathilde vit pleinement la vie d’une startup à taille humaine. Jamais elle ne trouve l’occasion de s’ennuyer. En charge de la communication et du marketing, elle a le plaisir de s’impliquer dans presque toutes les facettes de l’entreprise. 

De la planification des mails à la sélection des vins, en passant par la recherche de partenariats, la gestion du service clients, l’organisation des jeux concours ou la réponse aux appels d’offre, Mathilde est une salariée qui incarne l’implication et l’esprit d’entreprise.

On vous présente sur le site des Bouchons d’Anatole comme la Touche à tout. Qu’est-ce que cela signifie au quotidien ?

Que je participe à presque tout ce qui fait la vie de la société. C’est d’ailleurs une richesse pour mes missions principales en marketing et communication. Pour parler de l’entreprise avec les clients comme auprès des partenaires, je suis idéalement placée. 

Dans une startup comme la nôtre, où nous sommes 3 à temps plein et 2 à temps partiel, il est indispensable de pouvoir faire beaucoup de choses différentes. Dans une journée, je peux être sollicitée pour une dégustation, devoir faire un devis pour un mariage ou un évènement, organiser une soirée dans une galerie d’art et rédiger la fiche descriptive d’un nouveau vin.

Comment vivez-vous cette expérience ?

C’est particulièrement enrichissant, même si parfois on aimerait avoir un plus de temps pour certaines tâches. Au four et au moulin, on ne s’ennuie jamais et ça me donne la chance d’apprendre continuellement. 

Par exemple, quand on ne peut pas faire appel à un graphiste pour certaines tâches, je dois me débrouiller. Cela m’a permis de découvrir certains logiciels et m’en sortir avec les bases nécessaires au quotidien. Aujourd’hui, je peux dire que je sais gérer une plateforme e-commerce. 

Avec le temps, c’est aussi très formateur sur soi-même : on apprend à mieux cerner ce qui nous plaît et ce qui nous passionne moins. Par ailleurs, on a le plaisir de voir les résultats à court terme de chaque action. En startup, tout va vite. L’impact immédiat est très valorisant. Quand quelque chose ne fonctionne, la dimension déceptive est assez intense… mais on peut vite rebondir sur autre chose !

Quelles sont selon-vous les qualités nécessaires pour votre poste ?

De l’énergie, de la motivation, de la passion, de la persévérance et beaucoup d’organisation. Evidemment un bon relationnel et une bonne capacité d’écoute sont indispensables pour toutes les facettes de la communication. En ce qui concerne les compétences techniques, ce sont des choses que l’on peut apprendre et parfaire au fil du temps. 

La personnalité est à mon avis un élément déterminant, surtout dans une entreprise à taille humaine. En sortant de l’école, on ne connaît pas un seul métier. Il faut faire face à la nouveauté, savoir s’adapter et rapidement faire preuve d’autonomie.

Vous nous avez parlé de dégustation… quel a été votre parcours avant de rejoindre l’équipe des Bouchons d’Anatole ?

Si je suis bien ici, c’est d’abord que je suis passionnée par le vin. Je participe aux dégustations pour pouvoir mieux parler des vins aux clients, parce que je connais de mieux en mieux leurs attentes en gérant le SAV et parce que je suis aussi diplômée du Wine and Spirits Education Trust (WSET). J’ai également fait une année de césure chez un caviste à Paris pour parfaire mes connaissances. 

Auparavant j’ai suivi un master en management de l’innovation à l’Ecole Supérieure de Commerce de Rennes. Je dois également reconnaître que mes expériences de travail pendant mes études, dans la vente ou l’animation commerciale, m’ont beaucoup apporté. 

J’ai eu la chance de faire mon stage de fin d’études aux Bouchons d’Anatole, grâce à une annonce publiée sur la plateforme de l’école. J’ai postulé à une offre très tournée vers le digital, qui ne correspondait pas forcément à mes envies. J’ai tout de même postulé et en passant l’entretien, le feeling humain est passé. Ma polyvalence, mes centres d’intérêt et ma polyvalence ont plu à l’équipe. 

Merci beaucoup Mathilde pour vos réponses inspirantes et bonne continuation dans cette belle aventure ! 

Vous souhaitez aussi participer à l’aventure des Bouchons d’Anatole ? 

Postulez aux offres du moment !

Partagez cet article avec vos amis :