Blog

APRÈS UN AN D’ALTERNANCE KOPADIA EMBAUCHE DEUX INGÉNIEURS SORTIS D’ÉCOLE

Les mesures du gouvernement en faveur de l’apprentissage (contrat pro ou alternance, voir ci-dessous pour les détails financiers ‘-) me paraissent tellement incitatrices, que je ne résiste pas au plaisir de les faire connaitre. Etant donné que l’argent n’est pas le seul sujet, j’ai recueilli le témoignage de Thierry, dirigeant de Kopadia : il vient d’embaucher en CDI deux ingénieurs qui ont réalisé leur M2 en alternance dans son entreprise en 2019-2020.

LIRE PLUS »

MAINTENIR LA QUALITÉ DE SES RECRUTEMENTS

Les dirigeants de Magic Makers ont choisi d’adresser la problématique du recrutement de leurs animateurs dès leur dernière levée de fonds. Face à leur croissance, le volume des recrutements attendus ne permettait pas de maintenir le niveau de qualité avec les moyens existants.

LIRE PLUS »

DE L’ESPRIT STARTUP À LA CULTURE D’ENTREPRISE

De nombreuses startup s’inspirant de la maxime de Mark Zuckerberg « People > Product > Profit », selon un article récent de la tribune* enchainent petits déj, All Hands et baby foot pour « cultiver leur esprit statup ». Je salue l’effort pour créer et entretenir une culture d’entreprise forte plaçant le bien-être au travail de l’équipe au centre de leurs préoccupations. Cependant, je me méfie des simplifications qui peuvent conduire directement à faire de ces startups un enfer.

LIRE PLUS »

LA DICTATURE DU BONHEUR AU TRAVAIL

Depuis quelques mois le Chief Happiness Officer est le nouveau métier incontournable. Toute entreprise où il fait bon travailler se doit de confier à cette personne le soin du bonheur de ses collaborateurs.

LIRE PLUS »

MARQUE EMPLOYEUR : TOUT EST DANS LES GÈNES !

Sans surprise l’an dernier, 83% des PME et ETI sondées par BPI admettaient rencontrer des difficultés de recrutement. Il est loin le temps où les candidats devaient rivaliser de différenciation dans leur CV et leur lettre de motivation. Bien informés à votre égard, au courant de vos scores de réputation, ce n’est plus à eux de combattre leur fébrilité en entretien : c’est déjà à vous de les convaincre de bien vouloir répondre à votre annonce.

LIRE PLUS »