Recrutement pour les PME et Start-UP
Partagez cet article : Partage Linkedin Partage Viadeo Partage twitter Facebook

Grands groupes et Startups : de l'un à l'autre... ou inversement (suite)

Grands groupes et

Se promener de startups en grands comptes, c’est possible, nous l’avons vu dans la première partie de cet article. Découvrir de nouveaux univers, n’est toutefois pas toujours une mince affaire. Un temps d’adaptation est nécessaire, mais surtout, tout le monde n’est pas à l’aise forcément dans un grand groupe… comme inversement dans une startup.

Savoir où l’on veut aller

Qu’est-ce qui motive un changement de poste ? C’est bien la première question à se poser avant de savoir si l’on est plutôt tenté par une jeune pousse à forte croissance ou un mastodonte international. 

Voulez-vous plus de responsabilités ? Des opportunités d’évolution rapide ? Un environnement en accord avec votre vie personnelle ? Un cadre de travail souple et flexible ? Quel mode de management vous intéresse ? Quel rapport à la hiérarchie avez-vous ? 

Process vs agilité, salaire vs temps libre, prestige vs intérêt de la mission… il y a autant de questions et de réponses que de candidats au changement. Et bien sûr, les réponses varient au cours de votre chemin professionnel.

Sentir le bon moment

On n’est jamais prêt de toute façon… mais en s’écoutant bien, on sent si c’est le moment de franchir le pas d’un grand changement. Surtout, les expériences passées, la maturité acquise, la bonne connaissance du marché et les évolutions d’amis et autres collaborateurs offrent énormément d’éléments pour enrichir la réflexion. 

Le monde de la startup est associé souvent à la précipitation et à un rythme effréné. Il n’est pourtant pas inutile de prendre le temps de la réflexion en amont pour étudier la question. Généralement, on cherche l’équilibre, mais tout changement passe par une mise en mouvement, par un déséquilibre, un premier pas dans le vide pour voir si l’on peut prendre son envol. 

Votre bagage pro, c’est un peu votre parachute…

Savoir réinventer les codes

Passer du cloisonnement sur lequel se sont souvent construits les grands groupes, à la proximité des startups où les frontières entre vie professionnelle et sociale se veulent plus poreuses, n’est pas toujours aisé. 

Dans un cas comme dans l’autre, la capacité d’écoute et la curiosité seront des atouts pour s’appuyer sur les valeurs et les compétences qui ont valu votre recrutement. Ne tombons surtout pas dans les clichés qui voudrait que les grands comptes s’intéressent au savoir-faire et les startups au savoir-être. L’un ne va pas sans l’autre, quelle que soit la structure. Toutefois le curseur humain aura évidemment plus d’impact sur l’évolution d’une plus petite société. 

L’ajustement réclame du recul. Mieux vaut ne pas foncer tête baissée dans une nouvelle expérience en reprenant les réflexes conditionnés dans un autre environnement

Une intégration réussie passera certainement par beaucoup d’humilité vis à vis du nouveau cadre de travail et des équipes que l’on intègre. En startup on devient rapidement plus que des collègues, ça fait partie de l’ADN des jeunes pousses. 

Enfin, pour conserver un maximum de souplesse, il convient de continuer à entretenir votre réseau. Les relations d’un jour, seront peut-être les passerelles de demain.